24 août 2008

les inédits de l 'été..

Le professeur Chaos est (épisodiquement) de retour, et ses bons conseils aussi... *alléluia*

Cette note s'adresse aujourd'hui à vous, parents, futurs parents,qui souhaitez partir en vacances avec vos enfants (oui ça va je sais que c'est la fin des vacances et qu'il est un peu tard là... mais c'est pas de ma faute si  Meuh 6 avec ce reportage sur quelques couillons qui partent en camping est passé cet aprem...).

Bref, je vois déjà à vos yeux fatigués mais toujours en alerte qu'il y a comme une couille dans le potage. Oui vous vous dîtes : "mais comment peut-on associer vacances et enfants?" Et vous avez raison! Les vacances devraient être, par définition, sans enfant, sinon ça n'en serait pas....

Mais comme moi, le Pr Chaos je pense aussi à vous, petite populasse sans le sous, j'ai étudié pour vous différentes solutions pour "De vraies vacances, sans mioche: le guide 2008". Ed du guide du roublard


On ne peut donc pas partir en vacances avec des enfants. Ces deux termes s'excluent l'un l'autre.

Mais face à ce problème, plusieurs solutions:

- la colonie de vacances, merci maman, merci papa:

Avantage: tranquille plusieurs semaines
Mais problème: ça coûte du pognon...

A éviter donc...

- Confier son marmot au club pour bambins de votre camping préféré:

Avantage: un moniteur s'occupe de lui et surtout est responsable légalement s'il y arrive une couille. Comme ça, avec de la chance s'il se perd malencontreusement dans la forêt, ou mieux s'il décède fortuitement en chutant du haut d'une falaise, ou encore s'il se noie dans la piscine, mystérieusement lesté par un slip de bain en plomb, on ne pourra pas vous dire "bouuuuh! pas bien, mauvais parents! défaut de surveillance, prison!! CRIMINEL! ASSASSIN! AHAHAH!"

Inconvénient évident: Pour le laisser au club mickey du camping de la bourboule, il faut l'emmener avec vous et s'en occuper le matin et le soir + €€€

Enfin la meilleure selon moi:

- Avoir un enfant atteint d'une affection de longue durée et hospitalisé:

Vous avez sûrement été quelqu'un de bien dans une autre vie pour mériter ça. L'été approche et comble de tristesse votre petit Kévin gravement malade doit rester de longues semaines à l'hôpital. Pour son bien vous décidez de ne pas lui infliger un long voyage en avion pour Tahiti. Pas sûr qu'il le supporterait...le pauvre...si fragile.  Heureusement vous êtes des parents bienveillants, et vous souhaitez ce qu'il y a de mieux pour lui: des soins! En plus, ça aurait été franchement dommage de vous plomber vos vacances alors qu'il passe son temps à l'hosto, le con! C'est pas comme s'il y allait jamais! Bah ouais!
Donc c'est simple, vous l'accompagnez les premiers jours, puis vous vous éclipsez pour retrouver vahinés et plage dorée pendant un court séjour de repos de 3/4 semaines. Vous reviendrez en pleine forme et lui montrerez ainsi qu'il ne faut pas se laisser abattre! (et puis chacun sa merde aussi..hein..faut pas déconner)

Ah et j'oubliais le plus important, qui dit maladie de longue durée, dit prise en charge à 100%... (c'est tout bénef! le plan de l'année j'vous dis!!).


Donc voilà comment faire pour passer de vraies vacances peinard, même si vous avez des enfants!

On dit merci qui??



(Voilà et moi en attendant, comme j'ai pas de gamin, j'ai pu m'acheter un joli PC portable tout neuf pour frimer lundi au boulot)(ah et faudra que jvous raconte plus tard, j'ai fait quelques entretiens d'embauche récemment, c'était bien urbain...hinhin)



Posté par prof_chaos à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur les inédits de l 'été..

Nouveau commentaire